dimanche 14 juillet 2013

La petite robe noire




"La petite robe noire représente la quintessence de l'élégance". Depuis maintenant des années, la petite robe noire est la pièce synonyme d'élégance et de modernité. Elle est une preuve ultime du talent d'un créateur. C'est pourquoi, lorsque j'ai appris que l'exposition sur la petite robe noire venait s'installer à Paris, au Mona Bismarck Center (34 avenue de New-York), je n'eu plus qu'une idée en tête: aller la voir!
J'ai réalisé ce souhait hier après-midi en quittant ma mer et mon soleil pour les nuages de Paname (d'après la météo il faisait beau soi-disant...) et voir -entre autre- l'exposition sur la Petite Robe Noire! Vous pouvez vous y rendre jusqu'au 22 septembre aller voir les 50 modèles uniques de petites robes noires afin de juger  vous même!

La première chose qui frappe en entrant dans la bâtisse des quais de Seine, ce ne sont pas les robes: c'est le bâtiment. On se retrouve dans un vieil hôtel parisien remis à neuf, un décor aussi élégant que son contenu! Pour les visites, un tarif très peu élévé: 5 euros pour les enfants, 7 pour les adultes, et vous pouvez visiter une petite exposition photo dans les salles du haut. (Bon plan: descendez au sous-sol, vous trouverez des casiers vides équipés de cadenas, pour ceux qui souhaiteraient se débarasser de leurs énormes sac-à-dos de touristes.) 

Bon voilà, voilà, j'y viens! Après avoir contemplé le plafond, acheté vos tickets, il est temps de rentrer dans la première salle de l'exposition. Une dizaine de petites robes noires sont exposées sur des podiums. Prada, Marc Jacobs, Ohne Titel, Yves Saint Laurent... les plus grands créateurs exposent ici leurs petites robes noires.... qui sont finalement plus si petites, ni plus si noires! Des robes somptueuses s'enchaînent.

Puis, une robe retiens mon attention plus que les autres: la petite robe noire...sur un mannequin homme! C'est bien "Comme des Garçons" qui a crée cette robe, et c'est Marc Jacobs en personne qui l'a prêtée pour l'exposition! Comme quoi, même nous messieurs pouvons y trouver notre compte!







Au fond de la salle, entourée d'un cadre précieux, sous vitrine, la petite robe noire de Chanel. La vraix. Vous ne connaissez pas l'histoire? Expliquons-nous. 
Avant C-C (beh ouais, Coco Chanel), le noir est une couleur réservée aux domestiques et aux veuves. Chanel s'empare de la couleur et réalise la petite robe noire, LA PETITE ROBE NOIRE, la première, la petite, la noire. Très vite, comme Audrey Hepburn dans Breackfast at Typhany's ou Wallis Simpson, toutes les personnalités s'en emparent et la petite robe noire devient un véritable symbole de la femme élégante, du chic à la parisienne. La petite robe noire est maintenant mythique, toute femme élégante se doit d'en posséder une. Mais les choses seraient trops simples sans que nos créateurs favoris s'en mêlent... la  robe  sert aujourd'hui de véritable base à des créations plus folles et magnifiques les une que les autres!    


Couverte de chaînes chez Balenciaga, audacieusement en néoprène chez Alexis Asplunch, en cuir pour Ohne Titel, robe de grand soir chez Oscar de la Renta, hérisée de Tessons de Verre chez Calvin Klein... La liste des créateurs et de leurs folies créatives est longue!

Il faut avouer que certaines créations sont magnifiques. D'autres sont absolument ratées. Ce n'est pas parce que Sophie Theallet "ose" un col aux bords mals finis que c'est réussis. Jugez par vous-même sur la photo de droite! D'autres robes sont mal taillées, too much, même parfois vulgaire (doucement avec la dentelle si vous ne voulez pas ressembler à une prostituée!).

Mais pourtant, l'ensemble de l'exposition est largement magnifique est elle est pour moi très enrichissante! Elle forme le goût (même nous les hommes pouvont en retenir beaucoup), nous présente des pièces uniques.  Le paris de Andre Leon Talley est réussis: "Je voulais montrer que la petite robe noire est une chose et mille choses à la fois".


Voilà un petit review en image sur les plus beaux modèles !




Robe chanel, par Karl Lagerfeld. Haute couture, 1990  

Ajouter une légende



Oscar de La Renta, robe en tafetas et tulle.


Giambattista Valli, mousseline de soie et cuir. 


Voilà, je vous invite à aller voir l'exposition de vous-même, en une demi-heure vous pouvez en faire le tour.
Je précise pour ceux que ça intéresserait que toutes les photos (sauf celle de A. Hepburn) sont faites par moi avec un Canon eos 1100D et un objectif 18/55 ou 50mm f/1.8. Merci de respecter le copyright et de me demander avant toute utilisation des images!

Bonne journée, et à bientôt sur le blog!   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire